Groupe des
Anciens
Maires des
Hautes
Alpes


LES ACTIONS CONDUITES PAR GAMHA
ENQUÊTE : ROUTE OU AUTOROUTE et DÉBAT PUBLIC

ROUTES ou AUTOROUTES
Le Conseil d'Administration de G.A.M.H.A. est particulièrement heureux de présenter le résultat du vote organisé sur le choix du mode de désenclavement du département.
Il signale à tous les lecteurs que cette contribution a été adressée à une dizaine de responsables officiels locaux et nationaux.
Il constate que les anciens Maires du département gardent le souci de la chose publique, ce dont il ne doutait pas et qu'ils n'hésitent pas à donner leur avis.







CONTRIBUTION Du GROUPE des ANCIENS MAIRES
Des HAUTES-ALPES
concernant le débat public sur la liaison entre GRENOBLE et SISTERON

GAMHA est une association Loi 1901 qui regroupe les anciens Maires du département des Hautes Alpes, non tenants à ce jour une fonction élective ; ce Groupe a répertorié 143 anciens élus qu'il touche régulièrement par ses publications et à l'occasion de ses activités.
Face au problème d'importance vitale pour le département, de son désenclavement, le Conseil d'Administration a jugé opportun pour alimenter le débat et donner aux décideurs des références chiffrées, de soumettre au vote des Anciens Maires, le choix entre les trois solutions d'amélioration routière NORD-SUD, l'amélioration ferroviaire n'apparaissant pas comme une option à part entière dans le débat.

Ce vote à bulletins secrets a eu lieu par correspondance selon un règlement prédéfini.



Il est intéressant de noter la forte participation à ce scrutin reflétant l'intérêt à la fois du sujet bien sûr, mais aussi celui du déroulement du débat public. Cette participation de près de 100 anciens Maires représente en fait un retour d'expérience de plus de mille ans de responsabilités communales dans le département.

Quant on sait que l'opinion d'un Maire est toujours peu ou prou, le reflet de l'opinion et des préoccupations de ses électeurs, ce résultant peut être considéré comme très représentatif de la population haut-alpine.

Par ailleurs, lorsque se fait le rapprochement logique entre désenclavement et développement économique comme le font tous les élus de ce département de montagne, un enseignement indicatif tout à fait digne d'attention peut être tiré de ce scrutin.

Sur 20 habitants du département :
. 11 à 12 seraient partisans du passage par l'Est de Gap et s'intéresseraient dans une perspective de large développement économique.
. 4 à 5 n'envisageraient qu'un développement plus localisé.
. 4 à 6 se contenteraient d'un statu quo amélioré.

Fait à Gap, octobre 2005
Avec la participation élargie des membres du bureau

 

Association départementale déclarée en préfecture des Hautes-Alpes le 30/11/2001 sous le numéro W052001230.