Groupe des
Anciens
Maires des
Hautes
Alpes


DOCUMENT : DÉBAT PUBLIC, CONCLUSION
Débat public sur la liaison autoroutière GRENOBLE - SISTERON



*** CONCLUSION***

Plus de dix-huit ans d'études, émaillées de controverses, de remises en causes, de contre¬projets, de contestations, d'enquête publique ou décisions avortées, constituaient un han¬dicap réputé majeur, pour engager un débat public devenu obligatoire, dans son contexte institutionnel d'aujourd'hui, portant sur l'op¬portunité, (es objectifs et les caractéristiques principales d'un projet. Ce débat a néanmoins eu lieu parce que le public, d'abord sceptique, se l'est progressive¬ment approprié. !) devrait, au final, constituer effectivement une aide à (a décision publique, à condition qu'on accepte de le regarder à l'au¬ne, d'une part, des sujets de divergence, aussi importants et radicaux soient-ils et, d'autre part, surtout à celle des points de consensus.

Les arguments divergents opposent deux visions de l'avenir et du monde, placées dans un contexte général de préoccupations environ¬nementales nouvelles assez universellement admises, réchauffement climatique, ressour¬ces énergétiques, pollutions, santé...
Ainsi, s'affirment deux projets de société. L'un fondé sur du développement économique à taille humaine en harmonie étroite avec l'envi¬ronnement naturel privilégié de cette région ; l'autre s'organisant autour d'activités éco¬nomiques s'adressant à de grands marchés, ouvert à la compétitivité et à la concurrence.
La liaison entre Grenoble et Sisteron est évi¬demment perçue selon les prismes de ces sensibilités :
<< les solutions autoroutières sont associées au désenclavement et à une perspective de développement des territoires haut alpin et provençal dans un contexte de déplacement nord-sud ;
<< les routes nationales existantes aména¬gées permettraient, quant à elles, de répondre à des besoins de transports mieux maîtrisés dans le cadre d'un développement durable ; les limites techniques et financières de ces aménagements, perçus comme arbitraire¬ment fixés par le maître d'ouvrage, devraient bénéficier d'études plus approfondies pour une efficacité maximale.
En revanche, tous les participants au débat disent leur espoir que l'Etat réponde aux attentes consensuelles qui se sont clairement exprimées :
<< l'amélioration de la liaison Grenoble-Sisteron est une nécessité absolue,
<< elle doit être enfin réalisée :
. en urgence et dans les délais les plus courts,
. dans un rééquilibrage modal avec le ferroviaire,
. dans le respect du développement durable.

Pour atteindre ces objectifs, la décision pu¬blique sur le principe et les conditions de la poursuite du projet devra mettre un terme définitif aux atermoiements et ouvrir sur la réalisation effective d'une liaison entre Grenoble et Sisteron, avec des perspectives raisonnables de financement, dans un contexte de concertation continue.

 

Association départementale déclarée en préfecture des Hautes-Alpes le 30/11/2001 sous le numéro W052001230.